This entire site Ⓒ 2018 Aude Lechrist.

Mis à jour : 23 nov 2018


Ile de Vancouver, BC, Canada

La nuit dernière, j'ai rêvé qu'un cheval harnaché s'enfuyait le long de l'océan, il terrifiait les passants sur la promenade. J'allais le chercher et je rentrais avec lui, apaisé, il ne portait plus sa selle ni son harnais, je le montais à cru, plaquée contre lui, le visage dans sa crinière, nous étions bien, en paix, l'ordre naturel des choses.


Une fois que nous rencontrons notre essence, une fois que nous nous y installons, nous pouvons nous déployer. Il s'agit d'un point neutre, un point zéro, un point depuis lequel notre être dans la matière peut s'exprimer. Comment? Suivons notre voix, suivons notre joie, et nous pourrons entendre là où porte notre écho.

Seul le mouvement de vie sait ce qui est juste pour nous. Il créé des rencontres improbables, des rencontres magnifiques, des rencontres qui permettent de porter à voix haute notre essence. Essence-ciel qui circule dans la matière; à travers nous. Essence-ciel qui rayonne sans nous mettre en danger. Le danger est impossible. Le danger n'existe que dans l'inconnu, or l'inconnu pour ce que je suis d'inné n'existe pas. Tout est connu, tout est en marche, tout est parfait.