Mis à jour : 13 nov. 2018


Le mental refuse d'aller là où il ne connaît pas. Le mental ne valide jamais l'inconnu. Il en a peur. Au mieux, il le ridiculise. Pourtant, nous sommes ce que le mental ne connaît pas. C'est cette essence qui se révèle en ce moment.

Alors comment la rencontrer si le mental la rejette?

Nous rencontrons ce que nous sommes d'inné, nous laissons exister ce que nous sommes de plus grand en écoutant l'intuition de notre cœur, en transcendant notre peur, en posant un acte de foi. S'élancer dans l'inconnu puis se rendre compte soudain, quand tout s'éclaire, que tout est parfait. À l'image des navigateurs qui au quinzième siècle s'élançaient dans l'Atlantique avec l'idée que la Terre s'arrêterait peut-être à en endroit, peut-être tomberaient-ils. Ils ont écouté leur instinct, bravé leurs peurs et s'en sont remis à Dieu. Ils ont découvert des terres accueillantes, des denrées exotiques et de l'or; ce qu'ils en ont fait après appartient à une époque qui n'est plus la nôtre. Nos motivations sont autres, nos découvertes sont sources de partage et d'accroissement; mais ça, c'est une autre histoire... Il faut commencer par faire le premier pas: aller au-delà de ce que nous connaissons. C’est en plongeant en son cœur que nous ouvrons l’espace des possibles.

This entire site Ⓒ 2018 Aude Lechrist.